top of page

LES RÉSIDENCES

Résidence Labo du 25.09 au 06.10
La Ruche / Cie Bruit de couloir



JOUR 1 - INVESTIR
Hier c’était le premier jour de résidence à La Ruche, salle de spectacle de l’université d’Artois.
On investit les lieux. On installe nos résultats de 6 mois de récoltes de paroles, de témoignages, d’idées, d’avis sur nos questionnements autour des héritages. On se replonge à corps perdu dans ces mots qu’on nous a confiés, murmurés, criés. On installe nos affaires, on fait des repérages pour les différents temps de la semaine. On lit, on relit les morceaux, les bribes de texte, les avis. On pose des cadres, on fait des plans sur la comète. On imagine des personnages, des scénographies, on est convaincus puis on raye, on rature, on réécrit. On monte sur les toits, on laisse les portes ouvertes pour être visible, pour continuer à rencontrer, à discuter, à échanger. On investit le lieu.

Résidence Labo du 25.09 au 06.10
La Ruche / Cie Bruit de couloir


JOUR 2 - EXPÉRIMENTER

Deuxième jour à La Ruche, on se déploie, on organise et on rencontre. On essaie les murmures et les cris, les courses et l’attente, on charrie du temps pour mettre encore des voix à l’épreuve. On emprunte vos souvenirs, vos secrets pour alimenter le texte du spectacle.
On s’arrête juste quelques minutes, au carrefour, le temps de se demander quelles directions prendre et puis on repart dans ce même élan qui, s’il n’est pas le bon, est au moins le nôtre.
Le chemin continue.
​​

Résidence Labo du 25.09 au 06.10
La Ruche / Cie Bruit de couloir


JOUR 3 - RENCONTRER

On sort, on se répand, on travaille dehors. On travaille au milieu du mouvement. On s’arrête, on explique, on reprend. On jongle avec les horaires, on essaye d’être à deux endroits en même temps. On répond aux questions pour communiquer, pour diffuser, pour s’étendre. On continue de récolter, de collecter. On rencontre de nouvelles personnes, on découvre de nouveaux visages. On nous dépose à 16h40 des réponses aux questions que nous posions
à 12h.
On expérimente, en atelier, avec Nacime, avec Éloïse, avec Apolline, avec Élise. On cherche encore et sans relâche. On parle de chat qui ronronne, de poil qu’on retire. On relit les mots.

Résidence Labo du 25.09 au 06.10
La Ruche / Cie Bruit de couloir


JOUR 4 - OUVRIR


On est au début mais on prépare déjà la suite et la fin. On arrive plus tard, on fatigue. On est rejoint par les membres du Collectif qui viennent apporter des regards et des sourires. On parle des morts entourés des vivants. On met à vue le travail, on met à vue le fruit des récoltes de témoignages. On discute, on échange, on incite à nous rejoindre. On écrit des lignes et des lignes, on les essaye. On ajoute de la scénographie. On fait des lectures. Des moments suspendus avec quelques spectatrices. On s’isole, on ouvre les portes, on ferme les portes, on ouvre les portes, on ouvre les portes, on ouvre les portes et les horizons.

Résidence Labo du 25.09 au 06.10
La Ruche / Cie Bruit de couloir


JOUR 5 - RECOMMENCER


On cherche encore, jusqu’au bout, jusqu’aux derniers instants. On rencontre encore en gardant l’idée que ce que nous cherchons se trouve en l’autre. On nous propose d’entendre des raps, on nous demande “C’est quoi ?” - “Ça raconte quoi ?”. On répond et on se pose ces mêmes questions entre nous.
On range, on met en ordre, on regroupe nos affaires et on ferme la porte. On remercie Pascal, Florence, Suzanne, Cassandre, Élise et Apolline. On fait les bagages le temps d’un week-end, avant de nous retrouver. On prépare l’agrandissement de l’équipe. On s’échauffe, on rêve à l’envol, à la hauteur. On débriefe. On prend la route vers le chapiteau de la Compagnie Bruit de couloir.
On vous retrouve lundi prochain.

Résidence Labo du 25.09 au 06.10
La Ruche / Cie Bruit de couloir

 
JOUR 6 YANN ET TOUS LES AUTRES

“Vous m’avez fait former des fantômes qu’il faudra que je réalise.”(Sade)

Résidence Labo du 25.09 au 06.10
La Ruche / Cie Bruit de couloir

JOUR 7 EGLANTINE

“Il faut bien que nous vivions malgré la chute de tant de cieux” Lawrence.

Résidence Labo du 25.09 au 06.10
La Ruche / Cie Bruit de couloir

 

JOUR 9 et 10 - Fin de résidence Labo

“En Héritage(s)” (Titre provisoire)

Jeu : Julien Thuillier

Aérien : Eglantine Bacro

Texte : Roch Terrier

Mise en scène : Anthony Coudeville et Clément Bailleul

Création sonore : Maxime Poirion

Administration et production : Michèle Maënhaut

Un énorme merci à la Cie Bruit de Couloir pour cet accueil si précieux. À Anne-Laure, Romain, Kévin, Micka, Matthieu, Esmeralda. Un énorme bravo aux courageu.ses.x participant.e.s étudiant.e.s à l’atelier aérien.

Rendez-vous le jeudi 18 janvier

Du mardi 23 mai au vendredi 16 juin

Résidence Immersion - Rouvroy
 

Durant trois semaines, nous étions au collège Paul Langevin de Rouvroy pour travailler sur notre future création : “En Héritage(s) (titre provisoire)”. Trois semaines pour collecter, expérimenter et construire. Des centaines de copies doubles raturées, un journal de collège, une récré-boum. Des dizaines de tentatives, des déambulations sac à dos, une histoire de corbeau comme figure locale.

Un couronnement/sacrement de Fabrice. Un foyer comme laboratoire, un plateau improvisé. Un préau/classe, une cantine monument, un couloir électro. Une fresque multiple. Investir les lieux, récolter la parole. Créer des capharnaüms multiples.

Un grand merci aux élèves pour leur curiosité et leur énergie, au personnel et aux enseignant.e.s pour leur accueil chaleureux et au Département pour cet appel à projet.
 

Avec : les 6èmes L et C, les 5èmes P et PL, les 4èmes volontaires, la 3ème L, les membres du club journal, Julien Tuillier

Création son : Maxime Poirion

Textes : Roch Terrier

Administration, production, rédactrice d’Héripages 1/2/3, couteau suisse : Michèle Maënhaut

Mise en scène : Anthony Coudeville et Clément Bailleul

bottom of page